lundi 29 novembre 2010

RIDEAU

Les toros et novillos y sont d'armures raccourcies, comme l'animal illustrant l'affiche du spectacle. Personne n'ira se plaindre de tromperie !!
Les trophées y sont généreux et auto-décernés par les toreros. Les résultats n'exciteront que quelques statisticiens aigris !!
Les odeurs de grillades y réchauffent la froidure d'un matin de novembre.
La placita de bois me rappellera à jamais des lieux aujourd'hui disparus. St Perdon, dans les flammes d'un mauvais jeu d'écoliers ; Arnedo, sous les bulldozers d'affairistes gloutons.
Les derniers toros de la temporada s'y rendent pour une fiesta campera qui retient un peu le rideau.
Rion des Landes entretient la tauromachie de village. Et rien que pour cela, s'y rendre est comme un devoir.

Deux toros de Jalabert Frères (1 et 3), deux novillos (4 et 5) du même fer et un toro (2) d'Antonio Lopez Gibaja qui offrirent du jeu avec une noblesse piquante, sauf le garbanzo negro du lot, sorti en troisième, plus réservé et genuido.
Le premier, bien lidié par un Stéphane Fernandez Meca, sobre, dominateur et qui pourrait en montrer à plus d'un (!!!), partira par deux fois au galop vers le cheval et poussera franchement mais avec modération. Les autres seront plus discrets au premier tiers.
Juan Bautista offrira une faena construite sur les deux bords avec inspiration. Julien Lescarret, peu puesto dans le muletazo initial, héritera du toro offrant le moins de possibilités.
Les deux novilleros locaux, Mario Guirao et Mathieu Guillon, montreront leur envie, associée à un manque préjudiciable de dominio. Au crédit de Mathieu Guillon, un bon tercio de banderilles et du temple dans la main droite.

Jouées par l'harmonie municipale, les notes de "L'encantada" accompagnent le rideau qui tombe sur l'année taurine. Dans ma tête, résonnent les mots de Nadau :
"Jo tostemps qu'avi sabut
E diser non e diser adiu
Jo jamei n'avi volut
Jamei pregar omi ni Diu"
A chacun ses Dieux !! A chacun sa liberté !! A chacun son hiver !!

Miguel de Burdeos

Aucun commentaire:

Publier un commentaire