mercredi 24 mars 2010

PAS DE MIRACLE A LAS VENTAS


Samedi 20 mars 2010. 17h00.
Plaza de Toros de Las Ventas.
Jour de présentation à Madrid pour la ganaderia arlésienne Virgen Maria.D’origine Jandilla avec des apports de Victoriano del Rio, Hnos Garcia Jimenez et Luis Algarra, le deuxième fer d’Olivier Fernay, créé en 2004 avec Jean Marie Raymond, avait présenté à Barcelone, en 2008, une novillada, en 2009, une corrida.

La tarde madrilène n’a pas été à la hauteur des espoirs entrevus.
Un manque de caste, associé à une noblesse « brouillonne » (du bétail qui humilie tout en derrotant avec une charge très courte et développant rapidement du sentido) pour un lot qui, dans son ensemble, ira a menos. Le deuxième novillo fit illusion au premier tercio avec deux piques poussées en mettant les reins. 1er, 5 ème et 6 ème furent légèrement sifflés à l’arrastre.
Pour Virgen Maria, tarde sans miracle …

Pas plus de miracle pour la terna !!
Fernando Tendero a fait ce qu’il a pu ; c’est à dire peu de choses !! Peu de dominio et souvent hors sitio au premier. Silence avec un avis.
A son second, il tentera d’arracher quelques muletazos sans réellement convaincre. Silence avec une très légère pétition.
Sergio Blanco, colombien vu en non piquée dans le sud-ouest, a montré son envie de bien faire et son toreo sincère. Il s’est arrimé face à deux opposants plein de sentido. Salut aux deux.
La malagueno, Saul Jimenez Fortes, a montré des qualités intéressantes. Puesto, il délivrera quelques muletazos profonds alternant malheureusement avec de nombreux enganchones.
Salut avec légère pétition au premier. Au second, de gros problèmes dans le maniement des aciers feront sonner les trois avis.

Les deux derniers novilleros faisaient leur présentation à Las Ventas. L’auteur de ces lignes aussi…

Miguel de Burdeos

Aucun commentaire:

Publier un commentaire