mardi 30 août 2011

ET DE TROIS

Pour la troisième année consécutive, la novillada de St Perdon prenait place au Plumacon. Et, pour la troisième année consécutive, le bétail de Baltasar Iban a été d'une remarquable qualité. L'ensemble du lot fut de belle présentation (quatre novillos approchant les quatre ans, nés en octobre 07). Des cornus qui cumulèrent caste, bravoure et noblesse sans fadeur.
Si tous s'employèrent sous le fer, on regrettera que seuls les 4 et 6 le firent à deux reprises. Pour les autres, monopique très appuyée.
Tous mirent le tête avec alegria dans l'étoffe. Peut-être, avec moins de transmission les 3 et 6 qui, à leur décharge, furent très vite "étouffés" par le toreo de proximité proposé, par Fernando Adrian. A l'actif de ce dernier, du bon toreo de capote par farol de rodilla (je ne raffole pas de cette suerte, là, elle fut très bien réalisée) et véronique.
Mathieu Guillon hérita de la meilleure "doublette" dont il ne sut tirer profit, additionnant les enganchones sans jamais trouver le sitio adéquat.
Serio Flores délivra une faena de qualité à son premier. Dominio, ligazon, temple et une épée placée, aprèst un premier pinchazo. Il fut plus accroché lors de son second ouvrage.

Le 4, un novillo complet, fut primé d'une vuelta al ruedo. Le mayoral accompagna Flores et Adrian dans la sortie a hombros finale.
Baltasar Iban est, depuis quelques temporadas, une ganaderia qui sort des lots de grande qualité. St Perdon : 2009, 2010, 2011. Arnedo : 2008, 2009, 2010. Alès : 2010. Aignan : 2011.
La devise rose et verte est gage de toros à la race affirmée. A confirmer, le 2 octobre prochain, à Arnedo.

A noter : aucun descabello et des épées placées (exceptée l'entière basse de Guillon au 1) et efficaces.

Mathieu Guillon : 1 oreille (très généreuse) - 1 oreille (ridicule !! Le président -dans le "civil", concierge des arènes de Bayonne- aurait confondu le mouchoir blanc avec le bleu que demandait le public pour obtenir la vuelta du novillo. Oreille très protestée, Guillon n'entamera pas, avec raison et intelligence, la vuelta très stupidement accordée).
Sergio Flores : 2 oreilles - 1 oreille.
Fernando Adrian : 1 oreille - 1 oreille.

Miguel de Burdeos

Aucun commentaire:

Publier un commentaire